Qu'est-ce qu'être une escorte girl à Bruxelles ?

Oui, je suis une escorte girl à Bruxelles. Vous vous demandez sûrement ce que c’est ce que le quotidien d’une escorte. Vous avez bien des idées, sûrement fausses, et de nombreux préjugés sur mon activité. Il faut reconnaître que la profession a une aura si sulfureuse que je vous pardonne volontiers vos égarements et vos fantasmes concernant mon travail. Mon physique avantageux et ma sensualité n’arrangent pas non plus les images que l’on se fait de l’escorting. Je vous l’assure pourtant, être une escorte girl à Bruxelles est avant tout une activité, puis-je parler de profession, très passionnante. Il faut bien comprendre tout d’abord qu’être escorte, comme le nom le dit finalement, c’est être une accompagnatrice. Ce sont généralement des hommes qui font la demande de notre présence.

La clientèle d'une escorte girl à Bruxelles

Oh, bien sûr, si un homme achète la présence d’une femme, c’est avec des intentions sexuelles, je vous entends déjà le dire. Détrompez-vous. La plupart des missions d’escorte girl à Bruxelles que je réalise le sont avec des homme d’affaires ou ayant déjà un certain statut social. Il y a plusieurs cas à notre collaboration. Certains ont besoin d’une femme à leurs bras pour se présenter en société. Lors de réceptions privées, lors d’un cocktail d’entreprise ou entre clients, il est généralement mieux vu par la haute société de venir accompagner d’une belle jeune femme.

Notre différence d’âge est parfois flagrante mais peu importe. Les autres personnes savent que je ne suis pas ce qu’il prétend que je suis mais ce qui compte réellement c’est d’être au bras d’une autre personne, une femme en l'occurrence. Dans ce genre de circonstance, je me dois de savoir présenter parmi la bonne société, je dois aussi avoir assez de conversation sur différents sujets pour me fondre dans la masse. Il n’y a pas de formation pour cela si ce n’est une certaine curiosité intellectuelle. En d’autres circonstances les hommes qui font appel à mes services d'escorte girl à Bruxelles, je n’accepte pas toutes les demandes, ont soif simplement d’une présence féminine. Leurs vies trépidantes aux quatre coins du globe les empêchent de nouer des relations étroites avec leurs amis ou avec des conquêtes féminines. Nous prenons alors le temps de nous connaître, de faire découvrir à l’autre nos univers si différents. Si je n’ai pas la prétention d’avoir revu régulièrement tous mes clients, je dois reconnaître toutefois que certains sont devenus des amis dont nous prenons régulièrement des nouvelles l’un de l’autre lorsque nous ne nous voyons pas au travers de mes activités d’escorte girl à Bruxelles. Le sexe. Oui bien sûr vous vous posez la question, vous vous demandez si être escorte girl à Bruxelles, c’est être une prostituée. Vous vous demandez si j'exécute chaque faveur sexuelle demandée par mon client ? Je ne suis pas une prostituée, c’est aussi simple que cela. Une prostituée vend son corps pour que son client en tire une jouissance immédiate et égoïste en faisant de cette prostituée son jouet sexuel. La relation entre une escorte girl et un client ne se fonde pas sur la demande de faveur sexuelle mais sur l’envie réciproque de passer du temps ensemble. Pour la plupart de mes clients, nos rendez-vous ne sont pas des premiers rendez-vous. Nous nous connaissons, nous nous apprécions et nous passons une soirée ensemble. Comme dans toutes les relations entre un homme et une femme, d’autant plus lorsqu’elle a le charme que j’exerce sur les hommes, la situation peut devenir charnelle. Les corps s’enflamment, les esprits oublient le reste du monde pour ne plus penser qu’à l’instant présent. Ces moments uniques entre deux adultes consentants ne sont que le résultat de deux personnes qui se plaisent. Et j’en garde souvent des souvenirs intenses.